Newsletter – Octobre 2017

Chères Pirates, chers Pirates

Des évènements graves et importants sont déroulés ces derniers mois, qui se sont soldés par la convocation d’une assemblée générale extraordinaire afin de prendre les mesures qui s’imposaient.

Durant cette assemblée, et suite au vote sur la motion déposée ( https://projects.piratenpartei.ch/issues/7749 ), M. Thomas Moret a été destitué de ses fonctions de vice-président au sein du comité du Parti Pirate Vaudois, il n’est par conséquent plus membre du comité et ne représente plus le comité ou la section.

L’assemblée a désigné messieurs Loïc Arm, notre secrétaire, et Bernard Déglon comme les nouveaux vice-présidents de notre section.

Ariane Beldi, une membre de longue date, plusieurs fois candidate dans le cadre des élections, a rejoint le comité.

Le comité se compose dorénavant comme suit:

  • Guillaume Saouli – Président
  • Loïc Arm – Vice-président
  • Bernard Déglon – Vice-président
  • Emmanuelle Germond – Secrétaire
  • Ariane Beldi
  • Carlos Polo
  • Olivier Marcoz
  • Marc Bourquin

Vous trouverez les minutes de l’assemblée générale extraordinaire du 27 septembre ici.

Cette soirée fut également marquée par la présence de Jolanda Spiess-Hegglin, la fondatrice de l’association #NetzCourage, qui nous a présenté cette dernière, qui offre une palette de services pour venir en aide aux victimes de cyberharcèlement et d’agression. La présentation est ici.

Deux informations importantes encore:

Un grand merci à tous ceux qui ont soutenu l’initiative sur la transparence, qui a finalement abouti à une récolte de signatures très significative, c’est-à-dire plus de 132’000 signatures, dont 109’000 validées, qui ont été déposées à la chancellerie mardi dernier.

De plus, nous lançons un référendum sur la loi sur les jeux d’argent. Il est inacceptable d’introduire la censure d’Internet par le biais d’une loi cherchant à réguler et taxer des flux financiers! Merci de signer et renvoyer le formulaire suivant:

Nous avons besoin de vous! Venez participer à la récolte de signatures, contactez le comité (comite@vd.partipirate.ch).

Mais pourquoi le comité référendaire vous demande de signer?

Dommageable
En utilisant la même technique que les cyber-criminels, les fournisseurs d’accès internet devraient rediriger l’accès aux offres de jeux à l’étranger. Cette atteinte au transfert des données est une interférence grave aux infrastructures de communication. Les fournisseurs d’accès internet suisses n’auront plus intérêt à rendre l’internet plus sécurisé, si par ailleurs on les contraint à diffuser de faux sites web. La sécurité des internautes n’est toujours pas protégée.

Inutile
Avec l’aide de serveurs DNS disponibles gratuitement (tels que Google), ou l’utilisation de VPN (Virtual Private Network), on peut facilement contourner les verrous de réseau. Un changement minimal de configuration suffit; pour ce faire, il n’est nul besoin de connaissances informatiques particulières. La publication légale des procédures de blocage, telle que justement prévue dans la loi sur les jeux d’argent, devrait également contribuer involontairement à la diffusion de ces offres.

Dangereux
Les blocages de réseaux ne peuvent pas être précisément ciblés: ils bloquent automatiquement d’autres services qui fonctionnent depuis la même adresse. Des incidents dus à des « surblocages » similaires sont déjà survenus en Suisse: par exemple en mars 2016, Swisscom a bloqué simultanément tous les sites du créateur de pages web Jimdo et une partie des sites de la société d’hébergement HostGator par inadvertance. Pour Jimdo seulement, plus de 14 millions de pages web ont été ainsi bloquées.

Inefficace
La redirection vers une page d’information, telle que prévue dans la loi, n’est technologiquement pas possible avec les connexions cryptées – telles que celles qu’utilisent justement les casinos en ligne.

Précédents
Déjà aujourd’hui, des représentants d’autres acteurs, comme par exemple l’industrie musicale ou cinématographique, revendiquent la mise en place de blocages internet. Il est donc à craindre que de telles mesures de verrouillage ne s’étendent à d’autres secteurs économiques soumis à une forte concurrence étrangère, ou même à une censure de réseaux liés à des contenus politiques.

Nous disons: NON au blocage d’Internet – Non à la loi sur les jeux d’argent!

Vous trouverez plus d’informations sur les enjeux liés à la LJAr ici:

Vous pouvez également suivre le débat qui a eu lieu sur RTS La Premières dans l’émission d’actualités Forum:


Laisser un commentaire

Notice: Comments reflect the opinions of those who wrote them. Allowing people to comment here does not mean that we also agree with them.

Your email address won't be displayed. Required fields are marked with this sign: *

*

More information

Nos événements

There are no events.

Nos derniers tweetos: