Lettre ouverte aux chancelleries et aux parlementaires suisses

Suite aux révélations extrêmement préoccupantes émises par la confédération sur les systèmes de vote électronique utilisé lors du scrutin du dimanche 11 mars dernier, le Parti Pirate Suisse et ses sections se sont joint à de nombreuses associations et partis pour dénoncer, via une lettre ouverte, des dysfonctionnements d’autant plus graves qu’ils sont qualifiés de « succès ».

La démocratie Suisse en danger suite aux défaillances majeures du vote électronique. Les essais doivent être arrêtés.

Internet, le 14.03.2012 – Le site de la Confédération Suisse nous a révélé lundi les défaillances majeures du système de vote électronique actuel développé par le Canton de Genève. De l’aveu même de la Chancellerie, un électeur établi à l’étranger, votant sur le canton de Lucerne, a pu voter deux fois. Son vote a ensuite été retiré des résultats définitifs. La Chancellerie parle pourtant d’un succès. Les organisations signataires exigent l’arrêt des tests de ce système opaque et de toute évidence lacunaire.

Durant ce weekend de votation, l’unicité du vote par le système électronique n’a donc pas été garantie en tout temps. Le résultat enregistré fût ainsi manifestement erroné. Stipulant d’agir de «manière professionnelle», le résultat du vote électronique a donc été délibérément retouché pour corriger cette faille. Cela laisserait sous-entendre que l’anonymat du vote n’a pas été respecté, en violation directe de l’ordonnance fédérale sur les droits politiques.

Face au secret qui entoure le développement et le fonctionnement du système de vote électronique, nous ne pouvons que craindre que d’autres erreurs aient déjà eu lieu. Nous remettons en cause la fiabilité et la sécurité des données transitoires, tout comme l’inviolabilité du système proposé. Nous nous inquiétons également de l’étonnante facilité de manipulation des résultats sous couvert d’une erreur informatique qualifiée de succès par la Chancellerie Fédérale.

Un rapport de l’OSCE pointe les failles de ce système, mettant en doute la sécurité et préconisant une plus grande transparence. De plus, rappelons qu’au début de ce mois, la sécurité d’un système de vote américain a été compromise en quelques heures seulement, démontrant une fois de plus la grande faiblesse des logiciels de votes électroniques.

Nous demandons l’arrêt immédiat des expérimentations ainsi que l’annulation des voix issues du vote électronique. Nous demandons la publication en ligne immédiate du code source afin que celui-ci puisse être étudié dans des conditions satisfaisantes. Enfin, nous demandons la mise en place d’une commission publique et indépendante chargée de réaliser un audit sur les conditions de développement ainsi que sur la sécurité du logiciel.

La liste des signataires est disponible sur le site du Parti Pirate Suisse.

Le Parti Pirate vaudois y adhère pleinement, en particulier en regard d’une précédente lettre ouverte de M. Pierre Santschi adressée à la Chancellerie de Genève, et des réponses lacunaires qui y ont été apportées.

Il est important de rappeler qu’un système de vote électronique est, à l’heure actuelle, intrinsèquement antidémocratique, simplement car le citoyen lambda serait incapable de s’assurer de son bon fonctionnement. A défaut, s’il est considéré que les avantages d’un système de vote électronique surpassent ces considérations, ce dernier doit au moins être entièrement ouvert et vérifiable, afin que tout-un-chacun puisse le mettre à l’épreuve et l’améliorer.

Quelle que soit la solution utilisée, il est indispensable qu’elle satisfasse à ces exigence lorsqu’elle arrivera en terre vaudoise.

 


Comments

One comment for Lettre ouverte aux chancelleries et aux parlementaires suisses

  1. Pingback: A propos de ce 2ème tour ! | Parti Pirate Vaudois – PPVD

It's not possible to make comments anymore.

More information

Nos derniers tweetos: