Elections fédérales 2019

De gauche à droite, en haut: Emmanuelle Germond, Loïc Arm, Félicie Chinet.
En bas: Bernard Déglon, Ariane Beldi, Jean-Marc Vandel et Carlos Polo.
Août 2019

Nos candidats au Conseil national -> la liste 20 sont:

  1. Emmanuelle Germond, 36 ans, traductrice Geek-Humain, Lausanne
  2. Loïc Arm, 31 ans, enseignant, Dr. ès Sciences EPFL, St-Maurice
  3. Ariane Beldi, 42 ans, assistante de communication, Crans-près-Céligny
  4. Bernard Déglon, 31 ans, assistant social, Fribourg
  5. Marie-France Perroud, 50 ans, sociologue, mère d’un enfant, Lausanne
  6. Carlos Polo, 50 ans, chef de projet, Nyon
  7. Félicie Chinet, 21 ans, construction métallique, Lausanne
  8. Alexis Clerc, 33 ans, technicien en informatique, Yverdon-les-Bains
  9. Marcia Arm, 59 ans, femme au foyer, ancienne employée postale, Payerne
  10. Jean-Marc Vandel, 51 ans, ingénieur EPFL, instructeur de tango, DJ international,  Savigny


Emmanuelle Germond

emmanuelle36 ans, traductrice Geek-Humain, habitant à Lausanne.

smartvote

Son projet pour la Suisse:

– Faire de la Suisse le vainqueur de la révolution numérique

– Soutenir le développement d’une grouvernance pragmatique au sein des administrations afin de réduire les gaspillages

– Développer une cyberdéfense générale pour protéger l’ensemble de la population suisse.

– Développer une économie de proximité résiliente laissant la part belle à l’innovation

– Lancer la transformation du filet social suisse pour lui donner la force nécessaire afin d’affronter les défis du XXIe siècle

Son parcours:

Emmanuelle Germond a commencé a donner des cours d’informatique a destination d’adultes dès 14 ans. C’est en autodidacte qu’elle est devenue informaticienne, puis consultante en transition numérique vers le logiciel libre, spécialiste de l’éthique numérique, et avant tout traductrice Geek-Humain.

Engagée dans le monde du logiciel libre en Suisse Romande, elle participe à l’organisation de Fêtons Linux et des alternatives numériques à Alternativa Léman. Elle s’implique férocement dans la défense de son quartier par son engagement au sein de la Société de développement de Marterey-Bugnon (SDMB). Passionnée de manga et d’animation japonaise, public amateur de séries coréennes, de cinéma et de télévision quand elle n’a pas le nez perdu dans un livre.

Elle est actuellement membre du comité du PPVD en tant que secrétaire générale, ainsi que présidente de l’Assemblée Pirate, l’organe législatif du PPS.


Loïc Arm

loic31 ans, enseignant, Dr. ès Sciences EPFL, habitant à St-Maurice.

smartvote

Son projet pour la Suisse:

– Œuvrer au développement d’une société harmonieuse, libérale mais sans laissés-pour-compte, fondée sur une action politique réfléchie, équilibrée et tournée vers l’avenir.

– Renforcer le développement d’une démocratie saine, dans laquelle les lobbies seraient mieux encadrés et le financement de la politique plus transparent.

– Favoriser le développement du partage culturel en ligne tout en améliorant les soutiens à la création, afin de donner à chaque citoyen-ne les moyens concrets de développer une pensée critique et de participer à l’enrichissement culturel collectif.

Son parcours:
Né en 1988, Loïc Arm grandit à Payerne, dans la Broye vaudoise, avant de déménager à Lausanne à l’âge de 19 ans pour y conduire ses études. Entre 2006 et 2011, il étudie la chimie à l’EPFL. Il achève ses études par un doctorat en biophysique, toujours à l’EPFL, dans le domaine du développement de méthodes d’analyses à visées biomédicales. Passionné par la vulgarisation scientifique et la transmission de savoir, il entame une carrière d’enseignant, complémentée par une formation HEP actuellement en cours, avec pour objectif d’apporter un vent de fraîcheur dans l’enseignement des sciences au niveau gymnasial.

Membre de la société d’étudiants Helvétia, il œuvre depuis plus de 10 ans à la reconnaissance publique de ce type d’associations à travers l’Europe francophone et au sein de la Suisse plurilingue, propageant son amour de la bonne bière et du beau chant. Il pratique le badminton depuis 17 ans et la cuisine maison depuis aussi longtemps.

Loïc Arm est depuis 2018 co-président du PPVD, dont il est membre du comité depuis 2016. Il est également vice-président de l’Assemblée Pirate, organe législatif du PPS.


Ariane Beldi

ariane42 ans, assistante de communication,Crans-près-Céligny

smartvote

Son projet pour la Suisse:

-Lutter contre un usage abusif des données électroniques qui déboucherait sur la mise sous surveillance arbitraire de la population.

-Favoriser la recherche et la formation dans le champs de l’industrie écologique, avec une emphase sur la prise en compte du cycle de vie des matériaux et leur remplacement par d’autres matériaux moins dangereux pour l’homme et l’environnement.

– S’engager pour une politique permettant à la Suisse de rester leader mondial dans ses principaux domaines scientifiques et industriels.

– Favoriser la stricte séparation des églises et de l’Etat.

– Soutenir toute initiative visant à diffuser une pensée rationnelle, afin de résister à la montée d’une « pensée magique » moderne.

Son parcours:
Docteur en Science de l’information et de la communication depuis octobre 2013, elle a mené des recherches pendant plusieurs années sur les publics de culture populaire et leurs usages des nouvelles technologies. Auparavant, elle a occupé des responsabilités dans les relations publiques et l’édition-rédaction Web au sein de divers organismes privés ou publics, dont le CERN.

En dehors de ses activités professionnelles, elle participe fréquemment aux débats de société sur les réseaux sociaux et par son blog, avec une prédilection pour les sujets suivants: les effets des nouvelles technologies numériques sur les comportements sociaux, l’histoire scientifique et les mythes nationaux, les politiques migratoires et d’intégration des nouveaux-venus, les sciences et les pseudo-sciences.

Ariane a décidé de rejoindre le Parti Pirate Vaudois parce qu’elle a réalisé qu’il était parmi les seuls acteurs du paysage politique suisse capables d’articuler les questions purement techniques et les enjeux sociétaux du numérique.


Bernard Déglon

bernard31 ans, assistant social, habitant de Fribourg.

smartvote

Son projet pour la Suisse:

– Développer et repenser les infrastructures suisses dans un esprit à la fois libéral, social, écologique.

– Promouvoir une société où chacun peut vivre et exprimer ses idées en toute liberté.

Son parcours:

Né à Curtilles dans la Broye vaudoise, Bernard Déglon est titulaire d’un master en Travail social HES. Il exerce actuellement en tant qu’assistant social à Fribourg pour l’intégration des réfugiés.

Ce qui a poussé Bernard à rejoindre le Parti Pirate Vaudois est l’aspect d’innovation qui y est présent: penser à des solutions innovantes et avoir la possibilité de confronter celles-ci dans l’arène politique sans être bloqué par des idéologies inutilement encombrante et dogmatiques d’autres partis.

Bernard est co-président du PPVD depuis 2018, après avoir été candidat au Grand Conseil vaudois en 2017.


Carlos Polo

carlos
50 ans, père de 2 enfants, chef de projet, habitant à Nyon

smartvote

Son projet pour la Suisse:

– Le développement des prestations de l’administration, y compris par voie électronique électronique, où l’open-data est au service du citoyen.

– Une politique de cybersécurité dans laquelle une approche de défense générale intégrée est favorisée, plutôt qu’une ligne de Maginot réservée à la seule armée.

– Le développement d’une politique de l’innovation et du développement des startups dans les domaines émergents des nouvelles technologies

Son parcours:
Père de deux enfants, Carlos a un riche parcours qui l’a mené en terre vaudoise après avoir grandi en Colombie, travaillé à Londres. Depuis plus d’une décennie, il conduit des projets informatiques sensibles dans les domaines de la sécurité publique auprès de l’Etat de Genève.
Par son pragmatisme et ses compétences, il contribue à la transformation des outils des services d’urgence genevois, ainsi que des forces de polices.

Carlos s’intéresse depuis longtemps aux enjeux de la société émergente de l’information, il participe régulièrement à divers chantiers de réflexion sur le développement de l’open-data dans les administrations publiques mais également de l’évolution de l’e-administration.

Nyonnais, Carlos est très actif et participe à de nombreuses activités locales, qu’il partage le plus souvent également avec sa famille.


Marie-France Perroud

mariefrance50 ans, sociologue, mère d’un enfant, habitant à Lausanne

smartvote
Son projet pour la Suisse:

-La garantie d’un revenu d’existence digne, par une juste redistribution de la valeur produite dans toute l’économie traditionnelle comme numérique.

-La reconnaissance – y compris économique – du travail “invisible” fait en immense majorité par les femmes : soins aux proches dépendants, travail éducatif et ménager.

-L’intégration du développement du numérique dans tous les aspects de la société actuelle et ses enjeux pour la réglementation du droit du travail, de la protection de la sphère privée, de la communication, etc.

Son parcours:

Licenciée en sociologie et anthropologie, Marie-France Perroud a  œuvré pendant 11 ans comme syndicaliste pour les secteurs tertiaires et féminins du SIB puis de Unia, dans le canton de Vaud comme au niveau national. Elle a aussi travaillé plusieurs années avec les réfugiés et les requérants d’asile. Ses passions sont les voyages et les échanges interculturels.

Elle est maman d’une fille née en 2012 qu’elle élève seule.

Elle collabore au parti pirate depuis plus de 4 ans, consciente que la révolution numérique amènera nos enfants à vivre dans un monde complètement différent de celui que nous connaissons.


Alexis Clerc

alexis33 ans, technicien en informatique, habitant à Yverdon-les-Bains

smartvote

Son projet pour la Suisse:

    – Faciliter la création et l’accès aux solutions de garde pour les enfants et leur famille.

    – Favoriser et promouvoir l’accès de chacun aux technologies de l’information.

    – Accroître la sécurité ainsi que la protection de chaque citoyen sur les réseaux informatiques.

    – Améliorer les échanges ainsi que la mobilité au sein des villes et dans l’ensemble du pays.

Son parcours:

Alexis Clerc est un ancien boulanger-pâtissier reconverti dans l’informatique, métier dans lequel il a suivi une spécialisation dans les technologies du système au CPNV de Sainte-Croix.

Père célibataire d’un enfant, il se questionne sur l’interaction des jeunes, et de la société en général, face à la multiplication des plateformes média auxquelles ces derniers ont accès.

S’il a décidé de rejoindre le Parti Pirate Vaudois, c’est parce qu’il cherchait à rejoindre un parti dont l’objectif était, et sera, d’aider et protéger concrètement le pays ainsi que ses citoyens sur des questions en rapport avec la technique.


Félicie Chinet

felicie 21 ans, construction métallique, habitant à Lausanne

smartvote

Son projet pour la Suisse:

– Une équité sociale humaniste face aux compagnies d’assurance privées obligatoires et abusives.

– La reconnaissance de l’identité numérique en tant que part entière de l’intégrité de l’individu.

– Encourager l’information et la prévention dans le cadre orphelin des maladies psychiques.

Son parcours:
Félicie Chinet est née à Genève, berceau qu’elle a quitté pour rejoindre le canton de Vaud où elle a entrepris une formation dans la construction métallique, malgré la perte de son chat.

Adepte de mobilité douce, Félicie a sciemment renoncé à faire son permis de conduire. Elle a rejoint le Parti Pirate Vaudois attirée par ses idées novatrices et sa manière inhabituelle d’envisager la politique.


Marcia Arm

marcia 59 ans, mère de 2 enfants, ancienne employée postale, habitant à Payerne

smartvote

Son projet pour la Suisse:

– Réformer le système de caisses maladie pour tendre vers une équité sociale

– Réformer le système social pour que chacun puisse vivre dans la dignité, notamment grâce au RBI

– Lutter contre le manque de transparence dans tous les aspects de la vie politique suisse

Son parcours:
Marcia Arm effectue une licence en lettres et littérature française et brésilienne à l’université São Paolo (USP) au Brésil. Elle s’installe en Suisse dans les années 80 et effectue une carrière comme employée postale à Fribourg.

Habitant Payerne depuis 1987, elle participe à la vie locale, notamment par son investissement dans la gestion des jardins potagers communaux. Mère de deux enfants, elle les soutient dans leur formation et leur réalisations personnelles.


Jean-Marc Vandel

jeanmarc51 ans, ingénieur EPFL, instructeur de tango, DJ international, Savigny

smartvote

Son projet pour la Suisse:

    – La promotion d’une utilisation positive et humaniste des nouvelles technologies de façon respectueuse de l’individu et de la démocratie.

    – La transparence totale dans les processus démocratiques et décisionnels de la confédération.

Son parcours:

Ingénieur en informatique diplômé en 1992, Jean-Marc Vandel a fait de ses passions, le tango et le DJing, un art qu’il pratique de manière professionnelle à l’international. Il reste toutefois très lié au milieu de l’informatique de part son activité principale de directeur technique dans une entreprise de service informatique.

Jean-Marc a rejoint le Parti Pirate Vaudois dans son combat pour l’utilisation des outils informatiques d’une manière aussi respectueuse et humaniste que possible. Pour faire entendre sa voix, Jean-Marc n’a pas peur de s’engager aux côtés de ses compagnons de croisade.